top of page

Découvrez
LES ÉVANGILES HÉBREUX
des Séfarades !

Cliquez ci-dessous pour sélectionner le livre :

Les Évangiles hébreux des Sépharades (Espagne) sont les versions les plus intéressantes et les plus étonnantes des Évangiles que nous connaissions. Elles sont truffées d'informations sur le sens original des enseignements de Yéshoua  et sur sa vie.

Les Évangiles hébreux des Séfarades sont attestés par quatre manuscrits hébreux : le manuscrit Vat. Ebr. 100 qui contient les quatre Évangiles dans la version séfarade, les manuscrits Breslau 233, St Petersburg A 207 et NLI 8°751 qui contiennent Marc, Luc et Jean, et un manuscrit Shem Tov de Matthieu.

Jusqu'à présent, le texte hébreu de Matthieu le plus connu était celui de la version de Shem Tov. Cette version comporte de nombreux hébraïsmes, des jeux de mots et d'expressions, ainsi que des mots-clés hébreux qui relient les différentes sections entre elles.  Elle résout plusieurs contradictions présentes dans le texte grec de Matthieu. La Shem Tova a fait l'objet de nombreuses études au cours des dernières décennies.

Le problème de la version Shem Tov réside dans le fait que cette version a été copiée par des personnes qui renient Yéshoua, qui le rejettent en tant que Messie, et qui ont supprimé tous les passages dans lesquels l'auteur original lui-même identifiait spécifiquement Yéshoua en tant que « Messie ». Dans la version grecque de Matthieu, l'auteur lui-même identifie Yéshoua comme étant le Messie dans quatre  passages différents : En Matthieu 1.1 ; 1.17 ; 1.18 et 11.2, alors que dans la Shem Tov, Matthieu ne fait jamais référence à Yéshoua en tant que Messie du point de vue de l'auteur lui-même.

Le fait que Yéshoua ait été « appelé » le Messie (par d'autres) et que Pierre, par exemple, l'ait reconnu comme tel a été conservé dans le texte. Mais étant donné que chaque occurrence où l'auteur, Matthieu lui-même, appelle Yéshoua le Messie a été supprimée, la version Shem Tov de Matthieu est un livre anti-messianique (ou au mieux, neutre). Elle donne l'impression que même l'auteur de l'Évangile de Matthieu ne reconnaissait pas Yéshoua comme étant le Messie. Par conséquent, peut-on faire confiance à la version Shem Tov ?

Cette version contient également des contradictions insolubles, par exemple, d'après la Shem Tov, le jour avant la crucifixion de Yéshoua était « le premier jour de la fête des pains sans levain », et le jour après la crucifixion était « le matin après le jour de la Pâque ». La chronologie du texte de la Shem Tov de Matthieu est donc erronée et fait qu'il est impossible de montrer que Yéshoua est resté dans la tombe pendant trois jours et trois nuits.

En revanche, la version hébraïque séfarade employée pour ces traductions appartient à une tout autre catégorie. Non seulement elle assimile clairement Yéshoua au Messie, mais elle déclare ouvertement qu'il est le Fils d'El. Ce manuscrit résout également de nombreuses questions et prétendues contradictions. Le manuscrit semble être une traduction du catalan vers l'hébreu, mais il est rempli de preuves linguistiques montrant qu'il ne peut en aucun cas être un dérivé du grec ni de la version latine de Jérôme, comme certains le prétendent.

La version catalane dont elle est probablement dérivée ne peut donc que provenir d'un manuscrit hébreu authentique. Les Évangiles grecs (traduits plus tard en latin ) peuvent très bien provenir de traductions de manuscrits hébreux similaires à celui du Vat. Ebr. 100, mais il est impossible que le Vat. Ebr. 100 provienne du grec ou du latin. Des preuves linguistiques, ainsi que de nombreuses autres découvertes intéressantes, sont détaillées  dans les introductions de Marc et de Jean. Nous prévoyons d'en publier davantage dans de prochaines introductions et vidéos.

Les traductions et les transcriptions des quatre évangiles sont à différents stades d'avancement, voir les liens ci-dessus pour plus de détails.

N'hésitez pas à vous inscrire à notre liste de diffusion pour être informé des mises à jour importantes :

Les Évangiles hébreux de Matthieu (Matityahu) - soutenus par les manuscrits hébreux Vatican Ebr. 100, Breslau JTS 233, Saint-Pétersbourg A 207

Matthieu - transcrit à partir du manuscrit Vat Ébr. 100, fol 3r. Orthographe standardisée - pour plus d’information

Les Évangiles hébreux de Marc (Marqu) - soutenus par les manuscrits hébreux Vatican Ebr. 100, Breslau JTS 233, Saint-Pétersbourg A 207

Marc - transcrit à partir du manuscrit Vat Ébr. 100,
fol 47v. Orthographe standardisée - 
pour plus d’information

Les Évangiles hébreux de Luc (Luqa) - soutenus par les manuscrits hébreux Vatican Ebr. 100, Breslau JTS 233, Saint-Pétersbourg A 207

Luc - transcrit à partir du manuscrit Vat Ébr. 100,
fol 74r-74v. Orthographe standardisée - 
pour plus d’information

Les Évangiles hébreux de Jean (Yohannan) - soutenus par les manuscrits hébreux Vatican Ebr. 100, Breslau JTS 233, Saint-Pétersbourg A 207

Jean - transcrit à partir du manuscrit Vat Ébr. 100,
fol 117v. Orthographe standardisée - 
pour plus d’information

Click For

Language

Language

Discover the
HEBREW GOSPELS
from Sepharad

bottom of page